Les mollusques

 

Retour au portail des sciences

Fin de la page

Sciences.html
mailto:jeanduperrex@bluewin.ch?subject=Courrier%20du%20site

Retour au portail de biologie

Biologie.html

Les mollusques représentent environ 120'000 espèces d'animaux. C’est le 2e groupe en importance après les arthropodes. Ils ont des formes très différentes vus de l’extérieur mais leur organisation interne est très semblable. Ils ont un corps mou, non segmenté avec une symétrie bilatérale.

la classe des Bivalves  «2 valves»

Exemples: la moule, l'huître, la coquille Saint-Jacques.



la classe des Céphalopodes «tête-pied»

Exemples:  le calmar, la seiche, le nautile, l'ammonite,

la pieuvre (octopus veut dire 8 pieds).



la classe des Gastéropodes «ventre-pied» (100'000 espèces connues dans tous les milieux).

Exemples: l'escargot, la limace, la patelle, la limnée.







Le corps des mollusques se divise en 3 parties:

la tête qui concentre plusieurs organes sensoriels, un collier de nerfs autour de l'oesophage (ébauche de cerveau) ainsi qu'une bouche.


le pied, un organe musculeux qui sert à la locomotion et peut souvent se rétracter dans la coquille.


la masse viscérale qui contient les viscères (coeur, intestins,...). Ces organes sont recouverts d'un manteau qui sécrète souvent une coquille calcaire. A l'abri de cette coquille se trouve la cavité palléale où débouchent les conduits digestif, urinaire, sexuel ainsi que les organes respiratoires (branchies ou poumons).










Il existe une dizaine de classes de mollusques mais nous en retiendrons 3 principales:

un bivalve en coupe

un céphalopode en coupe

Qu’est-ce qu’un mollusque?

«Les escargots», un film de la série «C’est pas sorcier»

«Les poulpes», un film de la série «C’est pas sorcier»

Suite du cours: les échinodermes

Retour au portail des invertébrés

Echinodermes.html
Invertebre.html

Les bivalves

Les céphalopodes

Les gasteropodes

la bouche

ouverture de la cavité palléale

le pied

la coquille

ouverture de la cavité palléale

l’ anus

comparaison de l’organisation interne d’un mollusque et d’un vertébré.

La classe des Bivalves  «2 valves» représente environ 12'000 espèces de mollusques aquatiques (d’eau douce et d’eau de mer).

Leur corps aplati est protégé par une coquille en 2 parties: les 2 valves.

Cette coquille est faite de carbonate de calcium (CaCO3), un minéral qui s’est conservé dans les roches sédimentaires ( calcaire et marne)

Cette empreinte et cette coquille ont été retrouvées dans les marnes bleues de Provence.

empreinte

coquille

La charnière

Les 2 parties de la coquille se rejoignent à la charnière. Les muscles adducteurs permettent de rapprocher les 2 valves et de fermer la coquille

La classe des Céphalopodes «tête-pied» représente environ 800 espèces de mollusques marins.

Larve d’Octopus au microscope

(photo de Matt Wilson, NOAA)

Le calmar (Loligo paeleii) est un céphalopode décapode: il a 10 bras. Les 2 grands bras garnis de ventouses servent à attraper des proies.

l’oeil

les nageoires

le manteau

8 bras courts

2 grands bras

Les ammonites étaient des mollusques céphalopodes à 4 branchies. Apparues au Dévonien, elles n’ont pas survécu à la crise de la fin du Crétacé qui a aussi vu la disparition des dinosaures. Leur coquille en aragonite CaCO3 s’est très bien conservée dans des fossiles.

Cette ammonite pyritisée retrouvée dans le Tarn (France) vivait il y a 170 millions d’années (au Jurassique). Sa coquille en aragonite CaCO3 a été remplacée par un autre minéral (la pyrite) en conservant la forme de l’animal.

Les loges successivement habitées par l’animal

J’ai trouvé ces ammonites du Jurassique) à Berraig Bay sur l’île de Skye en Ecosse.

On trouve parfois des fossiles étranges qui ressemblent à des balles de fusil: ce sont des rostres de bélemnites, des céphalopodes disparus. Il ne reste que ces squelettes internes.

Rostre de bélemnite trouvé à Propiac (France).

Il date du Valanginien (Crétacé) il y a 135 millions d’années.

Rostre  provenant de Berraig Bay (Isle of Skye, Ecosse).

La classe des Gastéropodes «ventre-pied» représente environ 100'000 espèces de mollusques. On en trouve dans tous les milieux.


Leur pied leur sert à ramper ou à nager.

embouchure

Le Strombus gigas est un Gastéropodes. On le connaît aux Antilles sous le nom de lambi. On le pêche pour sa chair succulente. Sa coquille, spiralée, mélange de carbonate de calcium et de protéines s’évase vers l’âge de 4 ans pour former une sorte de lèvre ou de pavillon. On peut l’utiliser comme instrument de musique: la conque. On scie l’apex (l’extrémité) et on obtient une embouchure.

Les gastéropodes sont des animaux plus compliqués: ils sont asymétriques du fait que leur masse viscérale est enroulée dans la coquille. Lors de leur développement ils subissent 2 transformations: une flexion (flexion endogastrique) puis une torsion (enroulement).

L’un de ces 3 fossiles est un céphalopode. Clique dessus.

La limnée (Lymnea stagnalis) est un gastéropode aquatique. Il vit dans l’eau douce des étangs. Il possède des poumons et doit donc remonter en surface pour respirer.

Ce fossile de gastéropode date de l’oligocène (il y a 33 millions d’années). Je l’ai récolté à Célony en Provence (France).

Ce fossile de gastéropode vient de la Molasse du Miocène (-10 Ma). Je l’ai récolté à Aix-en-Provence (France).

le pied

le pied

le manteau

le pneumostome (orifice respiratoire)

les 4 tentacules

les 4 tentacules